Les lettres: s'amuser avec les mots

Publié le

QUE VEUT DIRE «  manger son chapeau » ???

 picassoPicasso

 

L’expression repose d’abord  sur une confusion entre le verbe «  manger » et le verbe «  avaler »

En vieux français, « avaler » signifiait  « abaisser » , «  descendre vers  l’aval  de la rivière ».

 

 « Avaler son chapeau », c'était   donc prendre une position humble, en retirant  son couvre-chef, marquer sa déférence en se découvrant.

 

Par ailleurs,  le verbe avaler  a pris progressivement  le sens de «  faire disparaître » : avaler son extrait de naissance, une mission, un message,  sa colère , un livre et, dans le sens moderne ,  la nourr iture  : ainsi  par glissements successifs, s’est construite    la synonymie avec « manger »  ( faire descendre par le gosier)

 

 

Le chapeau    désigne  aussi , par métonymie , la tête, la pensée , l’opinion , le jugement  . Rappelons l’expression   « travailler du chapeau ».

 

Avaler son chapeau signifie donc en première lecture, obsolète,   «  baisser la tête ou retirer son chapeau  » ,  signe d’humilité ou de respect devant une personne qui fait autorité, et, en second lieu,   les deux  sens n’étant pas   exclusifs l’un de  l’autre ,

 «  abandonner son jugement au profit d’un autre », et de là, reconnaître  ses  erreurs , se déjuger, convenir de s’être trompé.

L’aveu étant difficile à avaler, on peut imaginer  la mauvaise volonté de celui qui y est contraint. «  avaler le bouillon »  signifie ainsi « subir un échec », qu’on peut imaginer cuisant,  et  «  avaler la pilule »  laisse  deviner  une déglutition douloureuse…..

 

La confusion s’est , au XIX ème siècle, renforcée par l’appropriation en français d’une expression anglaise, divulguée notamment par Dickens  « to eat one’ s hat » :

"If I knew as little of life as that, I'd eat my hat and swallow the buckle whole", ce qui peut se traduire par "Si j'en savais aussi peu sur la vie que cela, je mangerais mon chapeau et avalerais la boucle en entier".

 

Eu  égard à cette nouvelle difficulté , "la boucle en entier" ,  concoctée par nos voisins ,  la langue française  a renchéri :  «  manger son chapeau et la ficelle avec » !!! Perfide.

Publié dans LANGUE FRANCAISE

Commenter cet article