langue française: expressions à savourer

Publié le

 


 

 

Que signifie " les dés sont pipés" et d'où vient cette curieuse expression?


MIG-le-pied-de-nez-du-boxeursource image: art-singulier.com

 

 

 

 

 


 

Au XIIIe siècle,  un « pipet », devenu « pipeau » au milieu du XVIe,  était  un petit sifflet . Il servait d’ appeau, c’est-à-dire,

d’ instrument destiné à leurrer  les oiseaux pour les attirer en imitant leurs cris . Cette chasse se disait «  à la pipée »

 

«  piper » signifie «  pousser un petit cri », d’où « le pépiement », le verbe « pépier » 

En latin, « pipare » signifie « glousser, piauler »


 "Piper" a pris le sens de tromper au 14ème ou 15ème siècle.

Chez Villon, un pipeur est un trompeur, et une piperie une tromperie.

« Gailleurs, bien faitz en piperie,
Pour ruer les ninars au loing »


« Flambeurs, bien faits en tricherie,
Pour faire rouler les dés [truqués] au tripot »
 "bien faits en piperies / tricheries"  désignent  les Coquillards, gens   sans foi ni loi, roublards  et tricheurs . Les dés qu’ils utilisaient étaient truqués , «  pipés ».  On coulait un peu de plomb sur l’un des côtés, à l’intérieur, pour augmenter les chances que le dé tombe sur la face lestée.

 

L’expression « les dés sont pipés »  s'utilise  lorsque dans une affaire, une négociation, on  sent  qu'il y a un piège, que tout est faussé, dénaturé .

« Sur ce propos, qui n'était qu'une plaisanterie, le camarade de mon capitaine , ou M. de Guerchy, crut qu'il avait affaire à un filou ; il mit subitement la main à sa poche, en tira un couteau bien pointu , et lorsque son antagoniste porta la main sur les dés pour les placer dans le cornet , il lui plante le couteau dans la main , et la lui cloue sur la table, en lui disant : Si les dés sont pipés, vous êtes un fripon; s'ils sont bons, j'ai tort... Les dés se trouvèrent bons. »
Denis Diderot - Jacques le fataliste

«  Jouer du pipeau » signifie donc «  tenir un discours destiné à tromper, à enjôler  »
  « 
Il faut éviter, avant toutes choses (...) de se laisser piper avec des mots »

Proust   ( La Prisonnière).


Ne pas piper mot : ne rien dire

Sans mot piper : sans rien dire

« Je ne pipais pas pendant qu'il me parlait. Il en fut donc pour ses frais de confidences

Céline, (Voyage au bout de la nuit)

 

Ne pas piper quelqu’un :  détester

 

Au Québec , "conter des pipes" veut dire "raconter des histoires, tenter de faire croire des choses fausses".

 

 

Publié dans LANGUE FRANCAISE

Commenter cet article