civilisation romaine: les cultes rendus aux morts au mois de février

Publié le

via appia

académie de Nancy-Metz TOMBEAU ROMAIN SUR LA VIA APPIA

 

FEBRUARIUS

Février est le dernier mois de l'ancienne année religieuse. La famille et la cité se mettent en règle avec les dieux : c'est un mois de purification (ce qui est d'ailleurs le sens de Februarias), C’est un mois un mois consacré aux morts, aux Lares de la famille et aux dieux protecteurs de la cité.

L’étymologie se réfère à la terrifiante déesse Fièvre, qui avait au moins trois sanctuaires à Rome. La ville construite sur d’ anciens marécages était souvent victime de maladies et de fièvres propres à cet environnement. Le sanctuaire a d’abord été un autel archaïque au Palatin. Il y en eu un autre à l'endroit où l'on enterrait les esclaves et les petites gens sur l’Esquilin, et un autre aussi dans le haut du Vicus Longus (à l’entrée de la vallée du Quirinal), où il y avait des suintements d'eau et des sources.

 

Pendant ce mois, il faut éviter de s’occuper d’affaires personnelles et se consacrer aux dévotions, qui visent à protéger la famille et la cité.

Il faut entre autres priorités se mettre à jour avec le monde des morts, apaiser les esprits Mânes afin qu’ils restent dans le territoire qui leur est dévolu et demeurent bienveillants. Les cérémonies liées aux morts ont lieu du 13 au 22 février , en deux moments :


Du 13 au 21 Février , ont lieu les DIES PARENTALES

Chaque famille romaine prend soin de ses parents morts: PARENTARE veut dire "traiter en parents". Ce sont des cérémonies privées.

Les esprits des morts sont des Mânes, donc favorables( au contraire des Larves ou des Lémures) . On posait sur les chemins près des tombes du sel, du pain dans du vin pur, on recouvrait la stèle de couronnes de fleurs et de violettes (ROSARIA et VIOLARIA). Ces petites offrandes et les prières suffisaient à apaiser les morts.

Ovide LES FASTES II 540 et sq « Les mânes se contentent de peu; ils estiment la piété toute seule à l'égal des plus riches présents; il n'y a point d'avidité cupide chez les divinités du Styx. C'est assez que la tuile sépulcrale soit cachée sous les couronnes, et qu'on y ait ajouté un peu de blé, quelques grains de sel, un pain amolli dans du vin pur, quelques brins de violettes épars »

« Tout cela dans un vase abandonné au milieu des chemins. Mettez, si vous le voulez, plus de pompe dans vos hommages; mais ceux-là suffisent aux mânes. Prononcez encore les prières et les paroles consacrées devant les brasiers de leurs autels »

 

Pendant cette période, les magistrats ne portaient pas leurs insignes, les temples étaient fermés, il n'y avait pas de feu sur les autels et on ne se mariait pas.

 

 

 

21-02 FEVRIER ANTE DIEM NONUM KALENDAS MARTIAS correspond aux FERALIA

Cette fête publique fermait le cycle privé des DIES PARENTALES

Les rites sont peu connus : on fait un sacrifice à la déesse TACITA, la "silencieuse" (taceo,  es, ere signifie « se taire » ) une vieille femme tournait 7 fèves noires dans sa bouche et rôtissait la tête d'un petit poisson dont elle avait cousu la bouche...

Les deux périodes, « DIES PARENTALES et FERALIA » forment un ensemble de jours nommés « PARENTALIA ».

Publié dans Civilisation romaine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article